Niger - Protéger et valoriser les ressources fourragères

Protéger et valoriser les ressources fourragères. Amélioration des revenus par l'ouverture de bandes pare-feux

Chaque année, à la fin de la saison des pluies, des milliers d’hec-tares de pâturages partent en fumée du fait des feux de brousse. Ceci entraine d’énormes pertes de fourrages pourtant indispensa-bles à la survie du cheptel.

Dès sont démarrage en 2010, le PAAPSSP pour contribuer à la sécurisation des systèmes pastoraux, a mis en oeuvre des opérations d’ouverture de bandes pare-feux, qui revêtent une importance capitale pour la protection et la sécurisation des réserves fourragères.

La mise en oeuvre de cette activité est basée sur le système du « cash for work » afin de soutenir l'économie locale et de renforcer les capacités de résilience des populations et du bétail durant les périodes de soudures.

L’innovation apportée par le PAAPSSP est de conjuguer l’ouverture des bandes pare-feux avec le ramassage et à la com-mercialisation de la paille. Le fourrage ainsi collecté contribue aussi bien à la sécurisation de l’alimentation du bétail en période de soudure qu’à l’amélioration des ressources financières des communes et des travailleurs impliqués.

Pour pérenniser cette approche d’ouverture des bandes pare-feux couplé au ramassage et commercialisation de la paille, il est nécessaire que l’État, les communes, les organisations de producteurs et les partenaires techniques et financiers s’investis-sent pleinement pour aider les acteurs locaux à poursuivre la mise en oeuvre de ces opérations.

Dans le cadre de la gestion décentralisée des ressources pastorales, il est conseillé d’inscrire les opérations de pare-feux, basé sur la valorisation de la paille dans les plans de développement communaux et les schémas d’aménagement des espaces ruraux.

Publication Details